166297

(2004) Le Portique 13-14.

L'équipement politique des passions

Jean-Yves Trépos

Comment penser les processus d’équipement politique des individus ? Foucault, on le sait, les a identifiés comme « technologies politiques » et comme « techniques de soi ». On propose ici de considérer que chacune de ces deux manières de stabiliser les passions sociales constitue en fait un continuum et qu’il est possible d’y observer des degrés. On décrit ainsi des dispositifs de politisation, visant à stabiliser les passions en leur permettant de s’exprimer dans un cadre socialement recevable et des dispositifs de cristallisation par lesquels les individus travaillent à se construire eux-mêmes en construisant des cadres de formulation de leurs émotions. Procéder ainsi oblige, comme Foucault lui-même l’avait suggéré, à abandonner la notion classique d’individu considéré comme un acteur et à recourir à une théorie de l’acteur-réseau, prélude à une sociologie de l’attachement.

Publication details

Full citation:

Trépos, J. (2004). L'équipement politique des passions. Le Portique 13-14, pp. n/a.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.